De l'ancien Arsenal, seuls survivront le Hall Jean Bouin et la façade des quartiers du commandant de la place (église Notre-Dame de Soyons) classée aux monuments historiques. La majorité des autres bâtiments sont détruits pour laisser place à un nouveau quartier comprenant des résidences, une nouvelle rue... et un complexe sportif : la piscine Jean Bouin et le Hall des Sports Jean Bouin.

Dès lors, le Hall Jean Bouin devient l'un des coeurs de la vie sportive et associative valentinoise.
En journée, les établissements scolaires se bousculent, laissant en fin d'après-midi la place à divers clubs sportifs au cours des années : basket-ball, volley-ball, tennis de table...

Mais la vie du Hall Jean Bouin n'est pas que sportive : des clubs du 3e âge viennent y organiser des lotos dominicaux, et quelques concerts s'y tiennent également, où la bière et les herbes médicinales sont à l'honneur.

Au cours des années 2000, la salle est moins fréquentée, jusqu'à n'être plus utilisée que par le tennis de table (club APIVAL).
En septembre 2012, sous l'impulsion de la municipalité de Valence, Minéral Spirit s'installe entre ces honorables murs et y construit la plus grande salle de pan associative de France.
Une nouvelle vie pour le Hall Jean Bouin commence alors, riche d'opportunités et de promesses.


aperçu architectural

24/10/2015

salle d´escalade

29/10/2015

intervention sur le lieu

02/11/2015

vignettes abstraites

06/11/2015

des pieds et des mains

24/11/2015

générateur de prises

18/01/2016